Mon - Fri 9.00 - 17.00 Sunday CLOSED

Top

Doit-on chercher à dépasser ses limites quand on fait du yoga ?

Studio Yoga / Asanas  / Doit-on chercher à dépasser ses limites quand on fait du yoga ?

Doit-on chercher à dépasser ses limites quand on fait du yoga ?

Certains élèves nous demandent parfois si l’on doit chercher à dépasser ses limites quand on fait du yoga…
Tous ceux qui pratiquent le yoga depuis plusieurs années savent bien que ce qui paraissait impossible au début devient progressivement atteignable. En commençant le yoga, qui pensait pouvoir tenir sur la tête 10 minutes, qui pensait pouvoir faire un jour le grand écart ?
Les limites se déplacent donc avec le temps. Mais faut-il en faire un objectif ? Devons-nous chercher par nos efforts à dépasser nos limites ?
Nous avons tous des limites : limites physiques (en termes de souplesse, de force, d’endurance…), limites émotionnelles (peur des postures inversées, des arrières…). Elles font partie de ce qu’on appelle les Upadhis – «les facteurs limitants» (qui incluent aussi notre genre, notre âge, notre condition sociale…).
L’attitude juste par rapport à ses limites tient en 2 points :
– Sentir et accepter ses limites (rien de pire que d’ignorer ses limites : c’est le signe d’un ego sur-dimensionné et la garantie de se blesser – à plus ou moins brève échéance) ;
– Mais en même temps, ne pas s’identifier à ses limites. Parce que la limite d’aujourd’hui n’est pas forcément celle de demain. Et parce que, même si la limite demeure, elle ne nous définit pas. Je n’arrive pas à faire Hanumanasana (le grand écart) aujourd’hui, mais, avec de la pratique, je le ferai peut-être demain. Ou bien, je ne ferai jamais Hanumanasana, mais ne pas faire Hanumanasana ne me définit pas !
Ne pas s’identifier à ses limites c’est donc parfois les accepter – avec détachement – et parfois chercher à les dépasser – avec patience et discernement.
Bonne pratique !
En illustration : Philippe et des élèves pratiquant Hanumanasana dans un cours Avancé !

Share